Un site dédié entièrement à l'environnement au Burkina Faso

.

Burkina Faso : Dédougou , CB énergie pour réduire le déficit énergétique et contribuer à la protection de l’environnement


 

L’électricité n’est pas la chose la mieux partagée au pays des hommes intègres. Pour résorber ce  problème  énergétique, le Burkina Faso a opté depuis quelques années pour l’énergie solaire. L’entreprise CB Energie s’inscrit dans cette dynamique elle qui évolue dans ce secteur depuis 2014 à Dédougou. faso environnement.com décrypte  leur engagement dans le secteur pour  vous.

équipe de CB énergie à Dédougou avec des lampes solaire

Le Burkina Faso connait un déficit énergétique de 50 MW et dont le taux d’accroissement annuel est de 15%. Le milieu rurale  qui rassemble la grande majorité des burkinabè est la zone la plus touchée .Le défi selon le premier ministre Paul Kaba Thiéba est d’«accroitre le taux d’accès à l’électricité de 20% actuellement, à 45% en 2020». Et  pour l’atteinte de cet objectif, l’énergie solaire reste une alternative fiable pour un pays constamment ensoleillé. CB énergie, une entreprise installée à Dédougou depuis  cinq ans, travaille dans ce sens pour répondre aux besoins des populations.

Avec pour crédo le soleil, source de vie et d’énergie CB énergie conçoit des produits solaires autonomes. En effet l’entreprise offre des services tels la fourniture et l’installation d’équipements solaires et des accessoires solaires. Elle se veut proche des populations cibles pour une énergie solaire plus accessible d’où son installation dans région de la boucle du mouhoun.

La lampe solaire un moyen d’éclairage  en milieu rural.

Pour Abdoulaye Sana, responsable de CB énergie ,la lampe solaire CB Yelee made in Burkina Faso beaucoup prisée en milieu rural ,demeure un produit indispensable pour les ménages. Il la décrit comme étant  une lampe qui utilise l’énergie solaire photovoltaïque pour fonctionner . La plaque solaire positionnée sur le haut de la lampe recharge les accumulateurs dans la journée. Ces accumulateurs alimentent les LED pour un éclairage pendant la nuit (Plus de dix heures de lumière).

L’énergie solaire est écologique

Selon monsieur SANA les lampes à pétrole, les lampes à piles, les bougies et le gaz contribuent à polluer l’environnement contrairement aux appareils solaires qui rendent les mêmes services. l’énergie solaire est écologique.Pour  monsieur Sana « un million de lampe de sa société utilisées équivalent à 16 tonnes de CO2 évitées dans la pollution de la nature».

SANA Abdoulaye de CB énergie« un million de lampe de sa société utilisées équivalent à 16 tonnes de CO2 évitées dans la pollution de la nature».

L’énergie solaire est économique

Comme  autre avantage, monsieur SANA trouve que  l’énergie solaire est aussi économique. Selon ses calcules, une lampe à pétrole consomme environ 0.5 litre par semaine pour 4 heures d’éclairage/jour. Soit environ 19 500 Francs CFA par an de consommation de pétrole. Une Lampe à pile consomme 8 piles par mois pour 8 heures d’éclairage par nuit. Soit environ 14 400 FCFA par an de consommation de piles. Quant à la lampe solaire, utilisée 8 heures par nuit et chaque jour, nécessite le remplacement de ses accumulateurs tous les deux à trois ans. Soit 1 500 Francs CFA tous les 2 ans.

torche solaire muni de batterie

Cependant, l’arbre ne doit pas cacher la forêt. Des difficultés existent dans l’utilisation de l’énergie solaire il faut que nous soyons très vigilant pour profiter de tous ses avantages. Selon Souleymane OUEDRAOGO spécialiste du domaine cité par l’Economiste du Faso  « le Burkina Faso concentre deux handicaps majeurs pour le développement de cette technologie : la poussière et la chaleur. La poussière, parce qu’elle « voile » les modules, réduit significativement le rendement des centrales solaires. Quant à la forte chaleur, elle réduit non seulement la durée de vie des équipements, mais également leur rendement.
Sur le plan environnemental, l’installation de centrales solaires PV requiert d’importantes superficies pouvant entrer en conflit avec les besoins en terre pour l’agriculture, l’élevage et même la construction. (Ndlr la centrale solaire de Zagtouli par exemple est étalée sur une superficie de 60 hectares.) En outre, la gestion des panneaux solaires et des batteries chargées de plomb et d’acide doit être correctement maîtrisée et parfaitement anticipée. »

Zenden




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *