Un site dédié entièrement à l'environnement au Burkina Faso

.

BURKINA FASO : Reforestation, un bosquet villageois pousse à Diarabakoko


L’association « Groupe pour le Développement et la Promotion de la Région des Cascades » (GDPRC) s’attaque aux questions environnementales. Elle a créée un bosquet de 5 hectares dans le village de Diarabakoko, situé à 20 km de la ville de Banfora. Plus de 500 plants utilitaires  mis en terre  le vendredi  3 août 2018.

Le GDPRC entend contribuer à la sauvegarde et la protection de l’environnement

 

Jadis reconnu comme une zone à forte densité de forêts et faune Diarabakoko, village situé sur l’axe Banfora – Niangoloko  est de nos jours sous l’emprise d’une déforestation accélérée. En effet, les arbres qui s’y trouvent aujourd’hui  se comptent du bout du doit. Et pire  plusieurs espèces servant à la médecine traditionnelle sont devenues très rares. A cela s’ajoute le braconnage qui a fait disparaître toutes les espèces animales de la brousse. C’est une situation chaotique que connait la plupart des villages du Burkina situés à proximité des villes. Coupe abusive du bois de chauffe, production de charbon, feux sauvages et défrichages de champs, sont entre autres menaces que subissent au quotidien les forêts de ces localités. D’où tout le sens et l’engagement des membres de L’association « Groupe pour le Développement et la Promotion de la Région des Cascades » (GDPRC) avec en sa tête Issouf HEMA. En mettant en place un bosquet de 5 hectares, la structure entend contribuer à la sauvegarde et la protection de l’environnement.

le reboisement une bataille pour les générations actuelles et futures

Pour y parvenir, plus de 500 plants d’espèces utilitaires y sont reboisées depuis le vendredi 3 août 2018. Il s’agit du Mélina, Moringa, Eucalyptus, Baobab et du Fagara. La réalisation de ce bosquet a été  rendue possible grâce à l’appui financier du Fonds d’Intervention pour l’Environnement (F.I.E). Un outil financier du Burkina Faso pour atteindre ses objectifs de politique environnementale  et qui vise à promouvoir les initiatives locales pour une responsabilisation plus accrue des acteurs dans la gouvernance environnementale et forestière. En rappel c’est suite à un appel à projet lancé par le F.I.E que l’association a été retenue pour son  projet intitulé « Appui à la création d’un bosquet d’espèces utilitaires dans le terroir villageois de    Diarrabakoko dans la région des Cascades ».

théâtre forum ayant pour thème « La place et les rôles des populations dans la gestion décentralisée des ressources forestières »

Le lancement du projet  a eu lieu le  12mai 2018. A  l’occasion une conférence débats a été animée sur place à Diarrabakoko à l’intention des bénéficiaires autours des risques liés à la déforestation et au changement climatique. Un théâtre  forum ayant pour thème « La place et les rôles des populations dans la gestion décentralisée des ressources forestières »  a été animé par  la Troupe BARAKA de l’association « Groupe Culture »  de Banfora . Le tout en présence du 2e adjoint au maire de la commune de Banfora Siaka SOULAMA et les services techniques de l’environnement. En fin il faut noter que  le GDPRC depuis 2001 date de sa création, fait de l’environnement son cheval de bataille pour le bonheur des générations actuelles et futures.

 

Bamadou SANOGO

 

 

 

 




One thought on “BURKINA FASO : Reforestation, un bosquet villageois pousse à Diarabakoko

  1. Bamadou Sanogo

    Encore félicitations à Faso Environnement pour sa contribution efficace à la protection et sauvegarde des ressources naturelles et environnementales. Plein succès aux journalistes et reporters engagés pour cette cause noble et digne.

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *