Un site dédié entièrement à l'environnement au Burkina Faso

.

Burkina Faso: l’UEMOA valorise les variétés de maïs à haut rendement


 

Une délégation de la commission de l’UEMOA est allée à la  rencontre des acteurs du  projet  UEMOA-Maïs le mardi 25 septembre 2018 à Kari  localité   située à quelques kms de Dédougou dans la boucle du mouhoun . Sur place elle  a échangé  avec les différents acteurs de la chaîne de valeur et  visiter leur centre de warrantage.  

 

exposition de mets à base du maïs SR21 et Barka

Des mets à base du maïs SR21 et Barka tels se présentent les plats exposés devant le centre de warrantage de Kari. Deux variétés de maïs à haut rendement comme Wari, Komsaya, Bondofa et Espoir  tous fruits de la recherche de l’INERA, qui font l’objet de valorisation par  le présent projet l’UEMOA-Maïs. Pour l’institution sous régionale c’est possible d’atteindre l’autosuffisance alimentaire et botter la faim de l’Afrique de l’Ouest  à travers la valorisation  des résultats de recherche de nos  chercheurs.

En effet les femmes transformatrices de Dédougou bénéficient depuis quelque années  de l’appui de l’institution mais aussi de l’union des groupements de commercialisation des céréales de la région de la Boucle du Mouhoun(URGCC/BM). Pour les bénéficiaires, les acquis de ces variétés  sont énormes. C’est ainsi que  les membres de l’URGCC/BM, grâce au warrantage ont  pu bénéficier des crédits auprès des banques et des intrants pour améliorer leur rendement. Ils ont pu également stocker 1019 sacs de toute nature de céréales confondue dont 730 sacs de maïs. Ce stock vendu a aussi rapporté 12 770 000f CFA à la campagne agricole 2017/2018.

champs de mäis à haut rendement

Selon Somabéré Dioma, le SG de la plateforme, le plus important est de réussir à mettre tous les acteurs de la chaine de valeur maïs en relation et favoriser le partage d’expérience et le travail en tandem.

Après un bilan des activités dressées par les acteurs du terrain et la visite des locaux suivi d’une  dégustation des mets, la représentante de l’UEMOA s’est dit satisfaite. A moins d’un an de la fin du projet, les

résultats sont satisfaisants.

Louisa Maria Kalmogo, chargée de l’agriculture à la commission de l’UEMOA

 

Louisa Maria Kalmogo, chargée de l’agriculture à la commission de l’UEMOA, s’est étonnée de voir les différents mets faits à base du maïs. Elle a félicité et encouragé les acteurs à tirer le maximum de profits du projet.

D’une durée de 3 ans, le projet UEMOA-Maïs est financé à plus d’un milliard de francs CFA et couvre 3 régions du Burkina Faso, la boucle du Mouhoun, les Hauts-Bassins et les Cascades. Il intervient aussi au Mali et au Niger.

Zenden




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *