Un site dédié entièrement à l'environnement au Burkina Faso

.

BURKINA FASO:  Journée Nationale de l’Arbre , après les plantations l’heure est au bilan                                


 

Afin d’effectuer le bilan de la Journée Nationale de l’Arbre(JNA), le ministre en charge de l’environnement a animé un point de presse ce vendredi 16 Août 2019 à Ouagadougou. Au cours de cette conférence, les lauréats des concours meilleures réalisations  forestières sont entrés en possession de leurs chèques.

présidium ( le ministre de l’environnement au milieu)

C’est un sentiment de Satisfaction qui anime le ministre Batio  Nestor BASSIERE de l’environnement, de l’économie verte et du changement climatique  en ce qui concerne l’édition 2019 de la Journée Nationale de l’Arbre (JNA). En effet, cette journée dont l’objectif était de susciter une mobilisation générale de toutes les couches socioprofessionnelles pour la reforestation,  est considérée par le ministre, comme « une véritable opportunité pour notre pays d’inverser la tendance de dégradation des ressources forestières et de restaurer ainsi ses forets et terres dégradées ».

Pour lui, cette première édition de la JNA se veut satisfaisante à plusieurs niveaux. D’abord parce qu’elle a permis de penser une nouvelle philosophie de reforestation, marquant du coup une rupture avec les méthodes passées qui, se sont  révélées  inefficaces et peu performantes en terme de résultats sur le terrain .Ensuite,  elle a permis la  mise en terre de 100000 plants d’espèces locales (baobab, néré, raisinier…) sur  l’ensemble des sites sécurisés des 13 régions  du Burkina . Au delà  de ces aspects, la JNA a réuni près de 70 exposants de différents produits de toutes les chaines à Tenkodogo le tout gratifié par une forte   mobilisation des populations des 13 régions avec une bonne  implication des autorités nationales . Cela est encourageant et  donne   autant d’éléments de satisfécits à laisser entendre le ministre BASSIERE  .

le ministre de l’environnement«c’est une impérieuse nécessité pour tous de travailler ensemble à la restauration des forets et des terres dégradées de notre pays ».

Cependant le ministre de l’environnement reconnait  que de nombreux défis restent à relever pour la préservation des forets : d’où « l’impérieuse  nécessité pour tous de travailler ensemble à la restauration des forets et des terres dégradées de notre pays ».

C’est dans cette lancée que le ministre BASSIERE assure avoir instruit les directeurs régionaux de son département de planifier un suivi mensuel des plants mis en terre dans les sites de la JNA en vue d’évaluer leur taux de survie.

le ministre BASSIERE remettant un chèque à un lauréat

Toujours dans la dynamique d’encourager les uns et les autres à planter des arbres et à prendre soin de l’environnement, six lauréats « des concours meilleures réalisations forestières et d’amélioration du cadre de vie » ont reçu des mains du ministre des chèques.

Rendez-vous est donc  pris à Banfora,  le 1er Août 2020 pour la 2e édition de la JNA avec une compétition  nationale  en vue de choisir  les sites les mieux entretenus et d’en assurer la récompense, a confié le ministre de l’environnement.

En rappel, la célébration de la JNA tenue à Tenkodogo le 10 Août 2019, a été marquée par la nuit de l’arbre, les conférences  publiques sur le lien entre l’éducation et la préservation des ressources forestières ainsi que la place de la recherche dans le succès de la reforestation. Elle a également connue une  foire d’exposition  des produits forestiers et de technologies éprouvées en matière de lutte contre la désertification, sans oublier la décoration d’une quinzaine de récipiendaires en reconnaissance de leurs efforts  pour la sauvegarde de l’environnement.

Roukiétou SOMA




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *